Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Minéraline
  • Minéraline
  • : Venez découvrir le monde fascinant des cactus à travers ma collection ! Quelques conseils et aussi de belles images.
  • Contact
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 10:26
Il s'appelle Pereskiopsis, pour sa ressemblance avec le Pereskia.
Ces pages vous montrent l'utilité de cette plante en tant que porte-greffe. Elle n'a d'ailleurs aucune autre utilité car, à moins de lui couper la tête, elle ne rejette pas, ce qui en fait une tige très longue, toute droite, avec simplement ses quelques feuilles autour. Elle ne fleurit pas, non plus. Je n'ai rien lu à ce sujet, je suppose qu'elle a tellement été reproduite de façon végétative qu'elle a perdu la faculté de se multipllier autrement.


Le Pereskiopsis
est un cactus de la famille des Opuntia, une plante adaptée aux climats très humides. L'entretien ressemble à s'y méprendre à celui du chiendent : contrairement aux autre cactus, il n'a jamais trop d'eau. Cependant, il est conseillé d'adapter ses conditions de culture au greffon qu'il supporte, car on risque alors non pas la pourriture, mais l'éclatement du greffon (fréquent avec Astrophytum et Lophophora, je n'ai heureusement aucune image à montrer).
Son substrat ? Pourquoi pas un substrat pour cactées, bien sûr, mais il faut savoir qu'il s'accomode aussi très bien du terreau du commerce.
Il est utile en tant que porte-greffe car il permet de prendre en charge des plantes fragiles dès leur plus jeune âge, au stade de plantule, si peu évoluée soit-elle. On peut ainsi s'en servir pour "élever" des plantes à croissance particulièrement lente, ou à la culture difficile. Cependant, on risque une déformation certaine du greffon, qui prend généralement une forme sphérique (même pour les Astrophytum asterias, les williamsii, les Blossfeldia, qui ont habituellement une allure assez aplatie).


Il faut le voir comme une paille à laquelle boit le greffon, même si certains greffons sont plus goulus que d'autres.
Sa multiplication est très aisée : lorsqu'on tranche le haut de la plante pour greffer, il suffit de planter en terre le tronçon ainsi récolté (
comme vu ici), et la reprise est assez rapide. Il est possible aussi de lui faire faire ses racines dans l'eau, ça marche très bien, cependant, cette méthode prend 2 à 3 fois plus de temps.
Les feuilles de ce cactus particulier jouent un certain rôle dans sa croissance rapide : en effet, c'est autant de surface supplémentaire pour la photosynthèse et les échanges gazeux. Mais certains Pereskiopsis vivent dans de bonnes conditions, même ayant perdu toutes leur feuilles.
Enfin, il existe plusieurs variétés de Pereskiopsis, mais je ne pourrai vous parler ici que de la plus répandue, en ce qui concerne les greffes, c'est le spathulata. C'est celui que vous voyez tout au long de ces pages. Le P. velutina est utilisé également, mais moins répandu : il est plus pourvu en aiguillons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Minéraline - dans Qui sont-ils
commenter cet article

commentaires

Gérard 09/12/2008 09:23

Bonjour,Un grand bravo pour ce très beau site !!!On ressent la passion qui vous anime et c'est un grand plaisir...Amateur de cactées, j'ai tout particulièrement apprécié la démonstration du greffage sur pereskiopsis que j'ai déjà pratiqué pour des espèces rares et délicates.Je recherche des boutures de pereskiopsis et plus particulièrement la variété spathulata qui semble bien adaptée au greffage...Si vous pouvez me conseiller...Merci encore pour cette belle présentation.Amicalement,Gérard.

Minéraline 09/12/2008 16:33



Bonjour,
Cela fait plaisir de voir un "collègue" dans ces pages.
Les Pereskiopsis sont, outre leurs capacités géniales en tant que porte-greffe,
des plantes réellement étonnantes.
À très bientôt !

Minéraline