Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Minéraline
  • Minéraline
  • : Venez découvrir le monde fascinant des cactus à travers ma collection ! Quelques conseils et aussi de belles images.
  • Contact
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 09:02
Ce qui m'a décidée à entreprendre ce chantier, c'est que l'un de mes petits Ariocarpus a décidé de passer l'arme à gauche. Ayant les racines très sensibles, et détestant être dérangés, les Ariocarpus sont effectivement assez capricieux, et j'en ai fait les frais avec celui-ci.
Cependant, les tubercules n'étaient pas encore atteints, deux d'entre eux semblaient avoir suffisamment de matière pour résister à un greffage. Souhaitant mettre toutes les chances de mon côté, j'ai décidé de greffer les deux.
Seulement voilà ... plus de Pereskiopsis format caisson disponibles.
Une idée me trottait dans la tête depuis quelques temps, mais j'avais prévu de ne la mettre en pratique que ce printemps. La voici, avec un peu d'avance.
L'un des Pereskiopsis de la jardinière est beaucoup trop grand pour pouvoir être greffé "traditionnellement" (que ce soit sur le côté ou en haut, il ne tiendrait dans aucune des bouteilles dont je dispose). L'idée est donc de le déterrer pour pouvoir travailler horizontalement, pour une fois. J'ai l'impression que les greffes réalisées ainsi devraient réussir mieux.

Après arrachage (en prenant bien soin de blesser le mooins possible les racines, même si elles sont imbriquées avec les autres), je choisis de mettre ma plante dans un contenant qui me permettra de ne pas disséminer de terre un peu partout ... en effet, pas queqtion de rempoter maintenant, je ne vais greffer qu'un côté de ce Pereskiopsis, et ce serait dommage de se limiter à un seul côté.
De plus, ce contenant favorisera la reprise, par l'effet "serre" lorsque le Pereskiopsis sera rentré dedans.

Les greffons : on a dans l'ordre : l'Ariocarpus dont il est question plus haut (alcool à bruler qui coule à flots pour éviter tout risque pour les voisins), Astrophytum myriostigma, deux Lowi, un Astrophytum super kabuto de l'Astromania, qui refuse obstinément de se développer, un autre, Onzuka celui-ci, qui au lieu de faire une belle peluche au sommet comme ses congénères, a cessé de pousser, 3 Wilcoxia poselgerii pas très avancées, et deux autres Lowi.

N'ayant pas d'assistant, je n'ai pu prendre de photos des étapes de cette expérience, il fallait en effet que ce soit réalisé, à partir de la première coupe, dans un temps aussi restreint que possible, ceci afin d'optimiser les chances de reprise.

Mais malgré cela, je ne peux résister à l'envie de vous montrer les petits sur leur hôte. Astrophytum myriostigma, deux Lowi, et Astrophytum super kabuto sont ceux du bas.

Viennent ensuite un tubercule d'Ariocarpus, un autre Lowi, et un premier Wilcoxia.

Un dernier Lowi, un autre Wilcoxia, on se rapproche du haut ...

Les coupes sont plus écartées ici, la problématique était de pouvoir faire des coupes qui soient à peu près dans le même plan, pour éviter que par gravité, les greffons puissent glisser. Ici, c'es l'Astrophytum Onzuka.

Et enfin, les deux derniers : le second tubercule d'Ariocarpus, et enfin, un dernier Wilcoxia.

Cette greffe a été réalisée Vendredi 17 Septembre, bientôt, je vous proposerai le résultat et éventuellement la suite de cette expérience.

Partager cet article

Repost 0
Published by Minéraline - dans News diverses
commenter cet article

commentaires