Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact

  • : Minéraline
  • Minéraline
  • : Venez découvrir le monde fascinant des cactus à travers ma collection ! Quelques conseils et aussi de belles images.
  • Contact
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 23:00
Ayant peu de place, et désirant continuer à semer malgré tout, j'ai décidé, profitant pour cela de bonnes opportunités, de me concentrer sur quelques raretés.
À défaut de les voir en fleurs, en voici quelques-unes en graines.
Puissé-je avoir la chance de vous faire partager leur croissance, la plupart de ces petits monstres étant très délicats et capricieux !

Pour commencer, je vous présente Peniocereus greggii v. transmontanus. Un coup de coeur déniché dans la liste de graines d'Aymeric de Barmon :



Provenant d'Arizona, cette plante à la tige fine et à la racine tubéreuse produit à la nuit tombée une spectaculaire fleur blanche.


Voici ensuite Pediocactus peeblesianus v. maia. Ces graines proviennent de la liste de graines d'Arides, l'une des plus anciennes associations de cactophiles :



Cette plante me captive pour ses drôles d'aiguillons qui forment une sorte de croix.


Machaerocereus eruca, maintenant renommé Stenocereus eruca, est un cactus présent en Basse Californie. Il pousse à même le sol, il faut comprendre ici qu'il ne pousse pas droit, mais en rampant, d'où son nom de Diable Rampant.



Sa grande rareté dans l'habitat le rend introuvable. Et pourtant, une plante si atypique mérite une belle place dans une collection. Merci ADB !


Hildewintera colademononis est un assez proche cousin de la famille des Cleistocactus. Son port est retombant, et ses belles fleurs rouge vif tranchent bien avec ses longues soies blanches.



Aussi appelé "queue de singe", on ne le rencontre pas encore souvent dans les collections. En provenance de la fabuleuse liste d'ARIDES.


Ortegocactus macdougallii, cette plante à l'épiderme vert-jaune glauque, est plaisant pour ses aiguillons noirs qui tranchent avec le reste. Encore une rareté de chez ADBLPS.



J'en ai obtenu l'an dernier deux boutures, grosses comme un pois chiche. Devant la difficulté supposée, j'ai choisi de mettre toutes les chances de mon côté : une greffe sur un petit Harissia jusbertsii, et une mise à raciner pour l'autre. Devant la réussite des deux opérations, je me demande : "Et pourquoi pas le semis ?"


J'aime beaucoup la macrophotographie, et notamment concernant les apex. J'aimerais bien, un jour, photographier celui de l'un de mes Pelecyflora asselliformis, dont j'ai également eu les graines par Arides.



Ses aiguillons pectinés sont parmi les plus étranges des cactus, et ses belles fleurs violettes valent le coup d'oeil.


Un autre Pediocactus, knowltonii cette fois, vient s'ajouter à cette liste.



J'avoue que c'est plus par défi que par goût pour cette plante que je me lance dans cette aventure, cependant, c'est l'un des plus beaux Pediocactus.


Arides a vraiment proposé une très belle liste, cette année. Les derniers de ceux qui me viennent de cette liste sont les Astrophytum caput-medusae.



Attention aux araignées rouges, qui ont eu raison de mes précédents semis malgré toutes mes précautions !


Enfin, le meilleur pour la fin ... depuis le temps que j'en cherchais ! Les graines de Mammillaria lüthyi sont minuscules ! Et rarissimes. Pour les extraire, il faut presque faire de la chirurgie, les fruits ne ressortent pas comme sur les autres Mammillaria, mais restent quasiment inclus dans la plante ... dur dur !



La plus classieuse des Mammillaria mérite sa réputation pour ses aréoles blanches qui ressemblent à des flocons de neige, pour le contraste de celles-ci avec l'épiderme souvent très foncé, et enfin pour ses sublimes fleurs, qui n'ont rien à voir avec celles de la plupart des Mammillaria.

Semis prévu ce printemps, dès que les conditions me le permettront !

Partager cet article

Repost 0
Published by Minéraline - dans Mes semis
commenter cet article

commentaires